Et la santé dans tout ça ?

Je m’appele Nancy, je suis étudiante en santé publique  et j’effectue mon stage de fin d’étude avec l’équipe Smergy.

Cet article va te permettre de faire les liens entre ton habitat (à la maison, ton kot…), ta santé et  la manière dont tu gères ton énergie.

Et pour cela, l’équipe Smergy fait tout de même du bon boulot ; ils te conseillent pour utiliser l’énergie avec parcimonie à l’aide du calculateur SMERGYmètre.

Prenons le chauffage, c’est le poste le plus énergivore qu’il faut gérer en priorité ! Par exemple par une meilleure isolation, un calfeutrage optimisé, une réduction du thermostat d’1°C, etc.

Et si ces bons conseils étaient risqués pour notre santé ? J’ai  mené  ma propre enquête !

Pour cela, je pars du principe que rester cloitré dans son kot fenêtres toujours fermées pour rester au chaud n’est pas sans dangers ; aérer reste une absolue nécessité !

Et pour bien comprendre où je veux en venir, je vais  te présenter mes 3 pOtes : CO, COV et CO2 :

 

Tout d’abord « CO », aussi appelé monoxyde de Carbone ou encore « le tueur silencieux » :

 C’est un gaz  inodore, incolore et insipide. Il est produit par les appareils de chauffe mal entretenus ou mal utilisés et qui génèrent des sous-produits, comme le CO.

Dès que tu constates avoir des maux de tête, des vertiges ou des nausées, quittes immédiatement la pièce, car cela peut être une intoxication au CO  pouvant mener au décès ! 

 http://www.centreantipoisons.be/intoxications-au-co/co-vergiftiging

 

Ensuite « COV », autrement dit les composés organiques volatiles :

Ce sont des particules microscopiques qui, quand on les respire, vont se loger très loin dans les alvéoles des poumons. A l’extérieur, ils sont liés à l’industrie et aux transports. A l’intérieur, ils sont présents dans les peintures, produits d’entretien, colle des meubles,…

Ils peuvent engendrer, en se dégageant même à petites doses dans l’air ambiant, une simple gène (effets irritants) ou être  à plus long terme toxiques voire cancérigènes.

www.naturavox.fr/climat/Les-C-O-V-ou-quand-l-air-de-la-maison-est-plus-pollue-que-celui-de-la-rue

Et enfin « CO2 » la bête noire des experts du climat :

C’est un Gaz à effet de serre (GES) produit pas la combustion de matières fossiles, donc en partie responsable du dérèglement climatique.

Ce n’est pas pour cette raison que j’en parle dans cet article mais  parce que ce gaz est aussi produit par  notre respiration, en moindre quantité bien sûr.

Tu as surement remarqué que, dans un local avec beaucoup de personnes, après un certain temps on commence à s’endormir et à être moins attentif.

C’est l’action du CO2 ou plus précisément de la raréfaction de l’oxygène dans la pièce et donc aussi dans nos poumons, qui fait fonctionner notre cerveau au ralenti.

 

Voilà ! Je viens de vous donner 3 raisons absolues pour aérer même si le thermomètre climatique diminue de quelques degrés. Maintenant je vais vous dire comment le faire au mieux pour rester ‘Smergy’ :

  • On est d’accord que laisser les fenêtres ouvertes au-delà de 15 minutes refroidi la maison. Il faut donc privilégier le courant d’air rapide : 5 minutes matin et soir, voir 10 minutes, mais pas plus !
  • Et si tu habites dans une rue dense en trafic routier, penses à  aérer plutôt le soir, la nuit ou à l’aube…
  • Et si tu veux atteindre  le top niveau de la qualité de l’air, penses aux plantes! En effet, elles peuvent absorber en continu les COV émis dans le local ; de quoi épurer l’air, et le  détoxifier. Voici trois espèces couramment utilisées: Chlorophytum comosum, Ficus benjamina, Dracaena deremensis warneckii. Bien entendu, il y en a d’autres, chacune ayant sa spécificité pour dépolluer l’air.  http://www.plantes-depolluantes.com/plantes.php

Pour d’autres conseils et mettre en pratique tes éco-gestes, rends-toi  sur le site Smergy http://www.smergy.be/fr/ et remplis le SMERGYmètre ! http://www.smergy.be/fr/smergymetre/?no_cache=1