La colocation

La colocation a ses avantages

De plus en plus de jeunes découvrent les avantages de la colocation. Selon les derniers chiffres du CRIOC, en 2010, environ 300.000 belges vivaient en colocation1.

Les gens souffrant de phanérophobie [Peur des poils, du grec phanéros visible, apparent et phobos frayeur, peur] vous diront que partager ses toilettes ou sa salle de bain ce n’est vraiment pas top ! Et Cendrillon insistera sur le fait que ce sont toujours les mêmes qui doivent se taper le ménage.

Puis, il y a aussi ceux qui se rappellent des moments inoubliables vécus en colocation: les discussions interminables à refaire le monde jusqu’aux petites heures, les bons repas préparés par le coloc « cordon bleu », le vieux camembert enfin retrouvé (caché) sous son lit après des jours de calvaire...

En fait, vivre en coloc, ça comporte pleins d’avantages, pas vrai ?

Il y a toujours quelqu’un avec qui faire une (pré-)soirée … ariba aribaaaa !

Avoir un(e) coloc’ permet de doubler sa garde robe… ça s’appelle s’habiller pour pas cher !

Il y a toujours quelqu’un pour remplacer môman quand on est malade !

Vous avez la dalle, mais vous n’avez plus rien dans le frigo… vive les colocs qui peuvent dépanner! 

Vous n’êtes jamais seul(e)… pratique pour le 14 février !

Last but not least, cela permet de faire de sérieuses économies sur le loyer, les factures énergétiques, la connexion internet et même sur les achats (Un pack de 24 bières, ça coute moins cher !).

Hasta la fiesta ?!

Un des points communs de la plupart des étudiants, c’est d’aimer faire la fête ! (Si ce n’est plus le cas, prévenez nous svp). Et pour faire ça bien, il faut de l’argent. Alors il y a bien Papa-Maman derrière ou votre Job étudiant qui contribue à ces plaisirs. Mais qui dirait NON à un peu plus de sous pour faire la fête ou pour ses loisirs ?

Voire même pour des choses qu’on ne peut pas se permettre habituellement : un bon resto, un bon produit bio, un bac de bières spéciales, un abonnement au théâtre,...

Selon le service social des étudiants de l’ULB, l’étudiant belge dépense par an l’équivalent de 4500€ (maximum) pour son loyer. Sans compter, les frais d’entretien et les charges qui peuvent aller jusqu’à 900€ par an. Auxquels s’ajoutent d’autres coûts : l’alimentation 3600€ ; le syllabus/matériel 3000€ ; le minerval 835€… Au total, l’étudiant doit prévoir 15.485€ pour couvrir tous les frais d’une année d’étude.

Avec tout ça, que vous reste-t-il pour les temps libres ? Que faire pour avoir un peu plus d’argent ?

Si vous le voulez bien, SMERGY vous dit comment...

Comment économiser sur vos factures?

Les factures représentent une grande part du budget d’une colocation et le prix de l’énergie n’est pas prêt de diminuer. On a donc tout intérêt à réduire nos factures d’électricité, de gaz ou de mazout…De plus, il est devenu clair que d’un point de vue environnemental un effort commun est plus que nécessaire !

Pour commencer, le conseil le plus simple qu’on puisse vous donner afin d’économiser sur vos factures, c’est [suspens et roulement de tambours] … de moins consommer ! [Tadaam]

« Je veux bien, mais comment ? » nous diront certains. Eh bien, par exemple : couper tous les jours son chauffage 30 minutes plus tôt, ne vous engage à rien et vous permet d’économiser pas mal d’argent !

En résumé : consommer moins d’énergie revient à avoir plus moyens pour d’autres choses plus réjouissantes et à faire un geste pour l’environnement.

Nos 4 astuces simples et pas chères

Dans cet esprit de sobriété énergétique, nous avons repris ci-dessous quelques astuces qui ont l’avantage d’être faciles à mettre en œuvre et qui ne coûtent (presque) pas un rond.

1. Soyez pénard

L’automne est à nos portes, les journées se raccourcissent (mais pas nos horaires). Le temps est venu de dire bye bye aux terrasses et bonjour aux canapés ! Et pour profiter de ce nouveau mode, rien de tel qu’un bon film à la télé.

Sortez les couvertures, fermez les rideaux et éteignez les lumières. Si le cœur vous en dit, vous pouvez même allumer quelques bougies. Et voilà, c’est fait, grâce à ces petites actions vous réduisez vos consommations d’environs 40€ par an et en prime vous diminuez votre impact sur l’environnement. Bonne soirée avec SMERGY!

2. N’hésitez pas à sortir… quand il fait froid!

Oui, il est temps de sortir… vos gros pulls ! Sortez aussi vos pantoufles ou vos chaussettes en laine! Vous pouvez même organiser le concours du pull le plus Kitsch… (On attend vos plus belles photos sur nos réseaux sociaux)

Si vous avez froid la nuit, en plus de votre pyjama bien chaud, mettez une couverture ou une couette en plus sur votre lit. Une simple couche supplémentaire augmente votre température corporelle de 3°C … Puis comme ça, vous serez aussi moins tentés d’augmenter le chauffage quand il fait froid. En réduisant le chauffage d’un degré vous pouvez économiser jusqu’à 75 € par an. Check.

3. A plusieurs pour le meilleur !

Envoyez le pire aux calendes grecques et tentez le meilleur :

Les petits déjeuners avec tes colocs préférés... Un bon café tous ensemble, ça réveille autrement mieux qu’une douche de 30 minutes le matin!

Ou pour ceux qui n’auraient jamais tenté : la douche commune!

Ou encore, passer en mode SMERGY et rattraper les petits oublis : une lumière restée allumé, les fenêtres grandes ouvertes, un radiateur qui chauffe pour rien,… 

Et même pourquoi pas vérifier ensemble l’état des joints des portes et fenêtres : moins de courants d’air = moins d’argent jeté par les fenêtres.

4. Tous ensemble contre les vampires !

Vous ne croyez pas aux vampires? Nous oui. Gnark gnark gnark. Saviez-vous qu’entre 5% et 15% de votre consommation électrique est due à une « consommation en mode veille ». Vos appareils électriques vous sucent littéralement de l’électricité et de l’argent (jusqu’à 86 €/an selon un article du figaro) ! Que faire pour y remédier ? Placez des multiprises à interrupteur aux endroits stratégiques et débranchez les prises des appareils en veille (^%# !* ! mais quel est le bachi-bouzouk des Carpathes qui a débranché le frigo !).  Tous ensemble contre les vampires !