Adoptez l’attitude éco-sympa en festival

La saison des festivals a dores et déjà commencé mais il n’est pas trop tard pour vous livrer nos meilleurs conseils afin de vivre pleinement vos festivals tout en étant attentif à l’environnement.

Bien souvent, les festivaliers profitent de l’espace et d’une ambiance de fête pour se lâcher complètement. Et il faut l’avouer, ça fait du bien ; se retrouver durant quelques jours hors du quotidien dans un univers particulier, où la folie, l’amusement, les découvertes, les rencontres,… trouvent entièrement leur place.

Faut-il pour autant saccager en quelques jours l’endroit où le festival nous accueille ? Profiter de règles plus souples pour faire passer nos désirs sauvages ou égoïstes au détriment des autres festivaliers et de la nature ?

Bien sûr que non. Nous pouvons faire bien mieux ! Suivez nos conseils afin d'adopter une attitude éco-sympa en festival.

Les 10 commandements du festivalier éco-sympa

1. Il regarde sur le site web du festival ce qui est autorisé ou non dans le camping et sur le site. Il s’organise en conséquence. Il se renseigne sur la politique environnementale du festival en vue d’y prendre part;

2. Il s’organise suffisamment à l’avance pour faire ses courses. Il rédige une liste et prévoit des quantités raisonnables. Il s’organise avec ses amis pour se répartir les bagages et acheter des choses en commun. Il évite d’acheter des produits sur-emballés;

3. Il prépare quelques plats à l’avance qui peuvent se conserver quelques jours et qui sont facilement transportables dans des boites de style tupperware : tortilla, salade de pâtes/riz, cake,… transportés dans des boites style tupperware;

4. Il choisit du matériel de camping performant afin de pouvoir l’utiliser plusieurs fois : gamelle, casserole, assiettes et couverts réutilisables,… S’il doit acheter une lampe de poche, il préfère les lampes à dynamo ou très peu énergivore (LED);

5. Il préfère le train, le bus, le covoiturage ou le vélo pour se rendre au festival;

6. Il trie ses déchets tout au long du festival en fonction des possibilités qu’offre le festival;

7. Il participe au ramassage des déchets. En fonction de l’organisation du festival : il profite de cadeaux ou de tickets boissons;

8. Il utilise un cendrier portable (boite film photo par exemple) ou jette son mégot de cigarette vidé des cendres dans une poubelle;

9. Il évite de gaspiller de la nourriture ou des boissons. Il évite également de gaspiller de l'eau lorsqu'il va aux toilettes ou prend sa douche;

10. A la fin du festival, il quitte son campement en ne laissant aucun déchet par terre. Il ne brule pas non plus ses déchets. Il récupère (s’il le peut) le matériel clairement abandonné qui l’intéresse.

Les festivals belges éco-responsables

En 2015, rares sont les festivals qui ne proposent rien en matière de respect de l’environnement. Que ce soit : une gestion efficace des déchets, limiter l’impact sur le paysage et le voisinage ou réduire les consommations énergétiques. Pour y parvenir, chaque organisateur propose des solutions différentes. Des plus classiques au plus originales.

Lorsque les festivaliers et les organisateurs adoptent ensemble une attitude éco-sympa ou éco-responsable, c'est la nature et tout le monde qui en profite!

Découvrez ce que font les festivals belges en faveur de l’environnement avec ce QUIZ…

 

BONUS : Un festival « recyclable » au japon